Ta musique, un langage inouï,
Je lui prête une oreille attentive
Y greffe mes accents graves.

Ma voix, une musique singulière,
Tu la réclames parlante, sincère.

Tu sais mon timbre
En connais les contours
Tu t’acharnes, pianotes cent fois
Ma voix secrète chantonne en toi.

Et tu cherches la cohérence
Patiemment, trouve le juste son
Une harmonie suave.

Tandis que tes doigts glissent et se crispent
J’accueille la vibration
La laisse m’imprégner.

Pian piano
Tu me jettes des sorts
Je cède à tes envoûtements
Et mes doigts se dénouent.

 

L’un et l’autre
On s’attend
On s’entend.

L’un à l’autre
On s’accorde
On apprend
Sans répit
Sans repos
Suivant confiant
Notre rêve d’antan.

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+