Dans le souffle de ton derme,
Trouver
L’arrondi des lettres,
Les orées matinales confuses.

Quand un dernier roseau accroche la nuit
Sur le fard des aubes chargées d’ecchymoses.

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+