dans un foisonnement
d’images mathématiques
mots
assignés à résidence
depuis l’enfance
dérobés
s’éclipsant/s’exilant de mes pupilles
œuvrant à d’autres
rivages
ils stèlent une parole
de la transmutation des
objets
donnant au verbe une chorégraphie poétique
à moi une errance

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+