Perdus dans les cristaux de ciel
De cette nuit filante qui n’en finit pas
Peu importent les vœux exaucés
Si son cœur est resté là-bas
Ses silences inondent mes yeux
D’un déluge de pluie amère
Qui ne le dérange même plus
Et je m’accroche à cette chimère
D’un amour plus fort que ses bleus
D’un amour qui rallierait son âme perdue

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+