Vous êtes iciPublication en ligne|Poésie|Eros|Sans tire

La femme-maison (d'après une sculpture de L. Bourgeois)

jeudi, 07 avril 2016 20:06 Écrit par 

La tête dans la maison

De marbre et de papier

Derrière la porte close

Un silence d'enfant

 

Ta poitrine germée

Impose ses rondeurs

A l'espace timide

Qui cède en rougissant

 

Tes jambes, longues luges

Glissent par delà les ombres

Et ton ventre fécond

Ouvre chaque fenêtre


Évaluer ce texte
(0 Votes)
Anne-Pascale Didier

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
conditions d'utilisation.
Nous suivre sur Facebook
Nous suivre sur Google+
Nous suivre sur Twitter