Vous êtes iciPublication en ligne|Poésie|Eros|Sans tire

Transhumance

mercredi, 29 avril 2015 16:06 Écrit par 

Dans le silence de la gare déserte,

les trains sont toujours en partance.

Sur les quais, des regards éperdus

oubliés par des voyageurs en transit.

 

Le temps d'un halètement fugace, 

les aiguilles de l'horloge se figent.

Des lèvres fanées se distendent ;

des bruits de pas pressés s'effacent.

 

Dans le fracas des départs hâtifs,

les bouches irradiées pleurent

des promesses en couperets

sur des lendemains improbables.


Évaluer ce texte
(0 Votes)
Eathanor

De la génération Y certes mais également de celle des Digital Migrants, j'ai troqué à la fin de mon adolescence mon baladeur à cassette pour un lecteur MP3 puis mon vieux modem 56 kb/s pour une connexion câblée. Passionné par la grande toile, je dissémine mes mots à grands coups d'octets et de pixels. Du genre homo sapiens en transition vers un homo numericus en somme :)

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
conditions d'utilisation.
Nous suivre sur Facebook
Nous suivre sur Google+
Nous suivre sur Twitter