Vous êtes iciPublication en ligne|Poésie|Eros|Sans tire

Le sismographe de ton souvenir

dimanche, 17 avril 2016 16:22 Écrit par 

Sur un vieux papier tout froissé,

Un bouquet fané d'ondes telluriques,

Comme une transgression suspendue,

Une fulgurance gelée dans l'après.

Les respirations nocturnes anhèlent

Dans les bouches fermées du silence.

Sur les rives asséchées de ton prénom,

Des lèvres orphelines s'endorment

Sur le souffle des émois finissants.

 

Sur un vieux papier tout froissé,

Dans l'oubli des chairs flasques,

Des corps pétris de sueurs rances,

Ton image s'étiole doucement.

 

Dernier sursaut sur le sismographe de ton souvenir.


Évaluer ce texte
(0 Votes)
Eathanor

De la génération Y certes mais également de celle des Digital Migrants, j'ai troqué à la fin de mon adolescence mon baladeur à cassette pour un lecteur MP3 puis mon vieux modem 56 kb/s pour une connexion câblée. Passionné par la grande toile, je dissémine mes mots à grands coups d'octets et de pixels. Du genre homo sapiens en transition vers un homo numericus en somme :)

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
conditions d'utilisation.
Nous suivre sur Facebook
Nous suivre sur Google+
Nous suivre sur Twitter