Vous êtes iciPublication en ligne|Poésie|Eros|Sans tire

Brumes matinales

mardi, 07 avril 2015 11:52 Écrit par 

Quand sur l'épiderme des amants solitaires
survivent de vagues restes de tatouages éperdus,
quand des frêles esquifs de sentiments confus
dérivent entre des courbes encore hésitantes,
quand au travers de paupières frémissantes,
des soupirs viennent affleurer au bord des silences
les matins ont comme des peaux desquamées.


Évaluer ce texte
(0 Votes)
Eathanor

De la génération Y certes mais également de celle des Digital Migrants, j'ai troqué à la fin de mon adolescence mon baladeur à cassette pour un lecteur MP3 puis mon vieux modem 56 kb/s pour une connexion câblée. Passionné par la grande toile, je dissémine mes mots à grands coups d'octets et de pixels. Du genre homo sapiens en transition vers un homo numericus en somme :)

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
conditions d'utilisation.
Nous suivre sur Facebook
Nous suivre sur Google+
Nous suivre sur Twitter